Archives de catégorie : éducation à l’image

Lycée de L’Erdre

Dans le cadre du dispositif Les Jeunes ont du Talent du Conseil Régional des Pays de la Loire, Makiz’Art, accompagnée de l’équipe pédagogique, propose depuis de nombreuses années a deux classes de terminales du Lycée de l’Erdre 7 séances de 2h30 pour réaliser des courts-métrages sur IPAD (écriture, tournage, montage).
Remplir son assiette – Lycée de l’Erdre – 2021
Ne restez pas dans le silence – Lycée de l’Erdre – 2021
Le Silence de trop – Lycée de l’Erdre – 2021
Chacun son style – Lycée de l’Erdre – 2021

COLLEGE AU CINEMA 2020-21

Collège au cinéma propose aux élèves, de la classe de 6ème à la 3ème de découvrir des œuvres cinématographiques lors de projections organisées spécialement à leur intention dans les salles de cinéma au rythme d’une projection par trimestre. Grâce au travail pédagogique d’accompagnement conduit par les enseignant.e.s et les partenaires culturel.le.s, les élèves se constituent les fondements d’une culture cinématographique.

Pour les classes inscrites aux séances du dispositif collège au cinéma et souhaitant approfondir un aspect particulier du cinéma, le Département de Loire-Atlantique propose des ateliers encadrés par des professionnels qui abordent aussi bien l’analyse de films que la pratique des techniques cinématographiques.

C’est dans ce cadre, qu’Alain Brasseur a proposé deux parcours possibles :

  • La découverte du cinéma d’animation
  • Le son pour le cinéma d’animation

LA FABRIQUE ARTISTIQUE

La fabrique artistique est une proposition de création audiovisuelle collective, destinées à toutes les tranches d’ages de la populations du quartier Malakoff, un quartier prioritaire de Nantes, en trois volets distincts mais complémentaires.

« la fabrique documentaire» s’adressent aux jeunes et jeunes adultes. Nous proposons aux participants de se questionner sur « comment écrire et réaliser un documentaire » et quels choix faire : documentaires de créations, grands reportages à la manière journalistique, questions de la mise en scène, docu-fiction, docu-animation, question du « je », c’est-à-dire de la place du réalisateur dans le film, etc. Chaque participant est invité à faire, seul ou en petit groupe, un court-métrage documentaire (entre 5 et 10 min) à partir d’une « figure », d’une personne de son (commerçants, artisans, directeurs d’école, membres de sa famille…) afin de s’interroger sur les histoires singulières qui les entourent dans leur quotidien, dans leur espace
géographique. A partir de ces questionnements s’élaborent les scénaris, puis viennent les étapes de tournage et de montage. Les techniques abordées seront multiples, en fonction des envies des participants : stop motion, vidéo, documentaire, fiction, enregistrements sonores…
PUBLIC : adolescents et jeunes adultes entre 16 et 25 ans, habitants du quartier Malakoff hors temps scolaires ; adolescents entre 10 et 14 ans sur temps scolaire, du collège public du quartier Malakoff.
Cet atelier est soutenu en partie par le dispositif Passeurs d’Images 2020 (projet amorcé en 2020 et reporté en 2021)

« La fabrique des imaginaires» est destinées aux plus petits.
Création de contes en film d’animations, autour de la thématiques du quartier imaginaire, du quartier onirique, du basculement réalité/rêves.
PUBLIC : enfants entre 5 et 12 ans, habitants du quartier Malakoff, temps scolaire et extra-scolaire. (ATELIER 2022)

«la fabrique des souvenirs» pour les plus âgées.
Recueil de paroles / créations sonores et photographiques
PUBLIC : adultes et seniors habitants du quartier Malakoff (ATELIER 2023)

Des cinés, la vie

Initiée en 2006, Des cinés, la vie ! (DCLV) est aujourd’hui une opération nationale reconnue et à succès croissant auprès des jeunes accompagné·es par la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) et le secteur associatif habilité, les classes relais et les dispositifs de prévention spécialisée. Organisée par l’association Passeurs d’images depuis 2018 et financée au niveau national par le Centre national du cinéma et de l’image animée, le ministère de la Justice – Direction de la protection judiciaire de la jeunesse et le ministère de la Culture – Service de la coordination des politiques culturelles et de l’innovation, elle fait partie du catalogue des manifestations nationales de la PJJ et dans ce cadre, son portage est confié à la Direction Interrégionale de la PJJ en Ile-de-France et outre-mer.

Un réseau qui se déploie sur les territoires

Les conseiller·ères techniques de la PJJ gèrent l’organisation pratique de l’action au niveau régional. Ils·elles gèrent les partenariats entre les structures et les relais culturels ainsi que le suivi des inscriptions et de l’évaluation. Les conseiller·ères en charge des dossiers « culture/justice » et/ou « cinéma/audiovisuel » dans les DRAC (Direction régionale des affaires culturels) facilitent, par leur expertise territoriale, la bonne mise en oeuvre de l’opération. Les coordinations régionales Passeurs d’images sont des interlocutrices privilégiées pour l’accompagnement de DCLV et organisent des formations, des séances de projection, des projets pédagogiques annexes incluant des rencontres avec des réalisateur·trices ou des ateliers de pratique. Les relais DCLV sont des structures culturelles (cinémas, médiathèques, associations) dont le partenariat avec les référent·es et les structures de la PJJ vise à organiser des projections pour les jeunes et à favoriser les rencontres avec des professionnel·les de l’image. Les professionel·les des services éducatifs de la PJJ référents organisent les projections des films, accompagnent les débats et activités, rassemblent les votes des jeunes, encadrent la participation à la remise de prix et établissent la fiche d’évaluation.

Des professionnel·les de l’image et des artistes accompagnent les jeunes dans la découverte des films et dans des activités de pratique artistique et culturelle., c’est à ce niveau qu’intervient Makiz’art.

EN 2021 Makiz’art a organisé 3 séances de projection-débat et 1 séance de formation pour les éducateurs de la PJJ Loire-Atlantique
Le programme était constitué de 12 courts-métrages de type art et essai, représentatifs des nombreuses « techniques » de cinéma (documentaire, fiction, animation, expérimental…). Les séances se sont exceptionnellement déroulées dans la salle polyvalente du CSC Bellevue-Accoord en présence d’un professionnel du cinéma.

Au terme des 3 séances, et après débat, les jeunes votent pour leurs films préférés. Un prix est décerné chaque année à la Cinémathèque pour le film ayant reçu le plus de suffrages. En janvier, une journée de formation a été proposée aux éducateurs des structures de la PJJ. L’objectif est de faire découvrir l’opération
Des Cinés la Vie à un plus grand nombre de structures du département, en présentant aux éducateurs le dispositif et les films sélectionnés lors d’une séance rencontre, et d’aborder avec eux la manière de sensibiliser les jeunes à l’opération et aux films sélectionnés.

Dispositif CINEMASSCOOP

Cinemasscoop est un projet d’action culturelle à dimension internationale et solidaire de sensibilisation des habitants du quartier d’Arafat à Rufisque, Sénégal, à la création cinématographique contemporaine. En s’appuyant sur le futur tournage du film Dakar « en attendant la pluie » de Marc Picavez et de Massër Dieng, nous avons organiser de nombreuses actions avec les habitants du quartier : projections en plein air, animations, ateliers d’initiation, films participatifs, rencontre professionnelle, casting…

Ce projet s’est déroulé de 2011 à 2015.

Pour de plus amples informations nous vous invitons à consulter le site internet du projet www.cinemasscoop.com

CinéMahdia

Le projet « CinéMahdia » a vu le jour suite à une mission effectuée en Tunisie en Juin 2014 pour le Conseil Général de la Loire Atlantique. Dans le cadre de la coopération décentralisée, un projet de coopération internationale lie le Département avec le gouvernorat de Mahdia en Tunisie depuis 1992.

Entre 2014 et 2019, nous avons effectué 5 sessions d’ateliers d’éducation à l’image pour des élèves du secondaires et de formations techniques, pédagogiques et artistiques auprès de futurs intervenants tunisiens.

Ces expériences nous ont permis de mieux appréhender les problématiques liées au territoire et d’en cerner les besoins, guidés par l’expertise de nos partenaires locaux. En juillet 2019, deux intervenants se sont rendus 15 jours sur la ville de Mahdia pour accompagner les clubs de citoyenneté du Collège Lumbroso et du Lycée Mixte dans la réalisation des courts-métrages de fiction. L’action a été co construite avec les associations Pensées Nationales Libres et le Sociordi. Durant ce séjour, nous avons également commencé à amorcer un projet collectif entre les membres de Makiz’Art, de Pensées Nationales Libres et de Sociordi.

Nous projetons d’écrire et de réaliser un film documentaire collectif portant sur la jeunesse post-révolutionnaire mahdoise à travers des portraits croisés. Les protagonistes de ce film ont été choisis lors du voyage de juillet 2019. Il s’agit pour l’instant d’écrire le scénario à distance, mais nous souhaitons organiser un nouveau temps de travail à Mahdia, pour la finalisation de l’écriture et du repérage (voyage initialement prévu en 2020).

Atelier cinéma d’animation

École maternelle Philippe Corentin à St Mars du Désert

L’école Philippe Corentin invite chaque année deux classes de moyennes et grandes sections à réaliser un court-métrage d’animation en Stop Motion

Makiz’art accompagne Nadine, Isabelle et les enfants depuis 2014 , de l’écriture du scénario au tournage et à l’enregistrement des dialogues et de la bande son, en passant par la création des décors et personnages.

Coup de foudre, la création 2021:

St Mars 186E, la création 2014

PAROLES DE FILLES

Cet atelier est à l’initiative de deux artistes membres du collectif Makiz’Art, Andrea Wasaff, vidéaste et photographe, et Lisa Diaz, cinéaste.

« Nous avons proposé à différents groupes de femmes issus des quartiers prioritaires de Nantes d’aborder des questionnements féministes à travers la création photographique et sonore (en 2016), la réalisation d’une correspondance filmée (2017) ou celle d’un documentaire autour du vêtement (2018).

Quelle forme revêt le féminisme pour la jeune génération ? Comment appliquer son féminisme à sa vie quotidienne?  Qu’est-ce qu’être femme dans la ville, dans son quartier ?

C’est  en passant par le vécu, le ressenti, le quotidien – « le privé est politique » – que nous questionnons notre place dans la société. »

page Facebook paroles de filles

L’atelier a été soutenu par le dispositif Passeurs d’images avec le soutien de la DRAC Pays de la Loire et par l’espace Simone de Beauvoir.

Atelier 24, Scopitone 2011

1 thème, 5 équipes, 24h, 4 films, 1 making of

Makiz’Art a encadré un atelier de création dans le cadre de l’édition 2011 du Festival Scopitone.

Du 10 au 14 octobre, 25 collégiens d’une classe de 4e du collège Aristide Briand ont réalisé pendant 24h 5 films dans les locaux de Stéréolux.

Les films ont été projetés dans le cadre du festival le 15 octobre à 14h à « la Place » à Trempolino sur le site de la Fabrique.

Thème : (Dé)battre la (dé)mesure

 
 

The David Show

La poursuite de chocolat

La mesure du temps

Se battre pour la musique

Making of Scopitone 2011 Atelier 24

Diffusion – Projection rencontre dans 6 établissements pénitentiaires

DIFFUSION

SPORT ET CINÉMA DOCUMENTAIRE, PROJECTION RENCONTRE DANS 6 ÉTABLISSEMENTS PÉNITENTIAIRES DE LA RÉGION PAYS DE LA LOIRE

// ÉTÉ 2015 //

Le court-métrage documentaire est un genre méconnu. Pourtant le cinéma est né « court » et s’enrichît d’abord de l’enregistrement du réel avant de se révéler au grand public sous les contours de la fiction.

Durant le 20ème siècle, et encore aujourd’hui, les définitions artistiques, politiques et sociales du corps n’ont eu de cesse de fasciner les cinéastes. Les écritures documentaires présentes dans ce programme en cours d’élaboration permettront aux personnes en détention de saisir l’étendue de l’inventivité qui caractérise ce genre cinématographique et de s’y familiariser.

Proposé en appui du projet « culture et sport » proposé aux personnes détenues en région Pays de la Loire par la Fédération des Amicales Laïques durant l’été 2015, ce programme s’inscrit comme une composante à part entière d’un parcours culturel qui allie pratique et réflexion. Nous choisirons les films pour ce qu’ils révèlent d’indicible dans la définition du corps, refuge de l’intimité et en même temps premier outil de socialisation. Les situations dépeintes s’intéressent autant à des pratiques sportives communes, décrites dans leurs interstices, qu’à des usages limites du corps humain, des activités méconnues.

À chaque séance sera associé l’auteur d’un film présent dans le programme pour guider la réception des images et débattre.

DATES :

13/08 – LAVAL
18/08 – LA ROCHE SUR YON
19/08 – LE MANS
20/08 – FONTENAY LE COMTE
31/08 – NANTES
01/08 – NANTES

PROG-SPORT-DOC3   PROG-SPORT-DOC4    PROG-SPORT-DOC.2odt

 PROG-SPORT-DOC     PROG-SPORT-DOC1
En partenariat avec :

Makiz’art / SPIP 44 – 85 – 53 -72 / Drac des Pays de la Loire / autour de minuit / 4 à 4 / Another Light et la Fémis

INTERVENTIONS ASSUREES par VIncent POUPLARD et Josselin BELIAH

LA LISTE DES FILMS :

Etrangère (2010 – 13′ – Belgique)
Christophe Hermans

Birds gets vertigo too (2009 – 18′ – France)
Sarah Cunningham

Le Silence de la carpe (2010 -14′ – France)
Vincent Pouplard

Comme un seul homme (2001 – 15′ – France)
Jean-Louis Gonnet

La meilleure façon de tracer (2010 – 12′ – France)
L’amicale du réel

CineMassCoop 2015 : résumé du dernier voyage

1 mois pour réaliser 1 film autour d’un autre film. Voila la situation de départ de ce dernier voyage CineMassCoop.

Le but de ce voyage était tout autant de préparer l’arrivée et le tournage du film « Yaadikoone » de Marc PICAVEZ que de permettre au groupe CineMassCoop de s’impliquer dans un projet professionnel afin de leur donner de nouvelles billes pour voler de leur propre ailes.

C’est donc avec ces envies que nous sommes arrivés à Rufisque, avec des idées de projets mais surtout l’envie d’écouter et de prendre en compte les projets des stagiaires pour que ce soit réellement leur film qui soit produit en fin de session, que nous n’ayons qu’un rôle d’encadrants technique et de régie.

Une première phase d’écriture s’est mise en place avec le groupe durant laquelle nous avons exposé nos propositions, les besoins de la production du film, la finalité du projet (créer un ou plusieurs objets cinématographiques gravitant autour des sujets du film et du tournage) et écouté les leurs afin de créer un film qui combine tout cela. Temps durant lequel nous avons aussi remis en route le processus de création de l’association CineMassCoop pour que cette structure existe et ai une légitimité.

Le groupe s’est vite arrêté sur l’envie de créer un making of du film pour à la fois pouvoir raconter l’histoire de la ville et du quartier du tournage mais également avoir un pied dans un tournage professionnel. De plus, certains stagiaires ont pu intégrer l’équipe de tournage (mise en scène, son, image).

Une fois la forme arrêtée nous avons mis en place en relation avec l’équipe de « Yaadikoone » un planning de tournage sur les différents décors pour pouvoir capter les moments les plus représentatifs du film sans créer d’interférences avec le bon déroulement de ce dernier.

Chaque journée de tournage s’est donc organisée en différents temps et équipes. Sur les décors du tournage pour capter le travail de l’équipe, réaliser des interview des différent éléments de cette dernière. Dans différents quartiers de Rufisque et lieux marquant du quartier d’Arafat plus précisément afin de raconter l’histoire de cette ville et habiller le documentaire. Et enfin à la maison des éclaireurs (notre camp de base) pour dérusher, monter, traduire les interviews en wolof et autres instants de post production.

Cette session a donc permis à ce groupe de stagiaires de réaliser leur premier « film de commande » en collectif, de s’impliquer dans un tournage produit et donc d’apprendre de la part des équipes de ce dernier, de créer leur structure, de commencer à se mettre en place un réseau professionnel au Sénégal mais surtout de devenir un vrai collectif de réalisateur possédant des moyens et des compétences reconnues.

Quelques images…

DSCF4933 DSCF4951 DSCN9566 DSCN9571 DSCN9579  DSCN9705 DSCN9709 DSCN9726 DSCN9785 DSCN9825 DSCN9838 DSCN9861 DSCN9894 DSCN99291

Multiplex : projections les 4, 6 et 7 mars

Nous vous invitons à la projection de deux courts métrages documentaires réalisés dans le cadre des créations partagées de la Ville de Nantes, le 4 mars à 18H30, le 6 mars à 19H et le 7 mars à 16H.

multiplexLe premier film « La Place » est réalisé par Blandine Brière et Marc Picavez avec les habitants du quartier de Toutes Aides. En regard, le second film « Une pierre de plus » réalisé par Blandine Brière et Thomas Rabillon porte sur le quartier Bottière Chénaie qui jouxte Toutes-Aides.

Ces projets se sont déroulés au cours de l’année 2014, et interrogent le lien social dans ces deux quartiers. Une même temporalité, des problématiques liées à l’urbanisme, à l’identité d’un lieu. Des documentaires artistiques qui mettent en scène la réalité des habitants, des commerçants, des acteurs, des dessinateurs…

Une première diffusion des deux films aura lieu le 4 mars à 18h30 au groupe scolaire Julien Gracq, dans le quartier de Bottière-Chénaie à Nantes. Un temps d’échange et de débat suivra les projections « Bottière-Chénaie, comment habiter ces nouveaux lieux ? ».

Le 6 mars à 19h et le 7 mars à 16h, le square Jules Bréchoir à Toutes Aides devient le « cinéma de la place » : un moment convivial de partages et de discussions autour des films.

SuperNadje – janvier 2015 – POL’N

supernadje_forweb

MER 14 janvier 2015 / 18h30-00h00  / Pol’n  

W E S T E R N   D I B I T E R Y

18h30 : Ouverture des portes / sucré et petits salés offerts, le temps de faire un tour du maquis / installations video / photos / sérigraphie…

19h30 : présentation du projet Cinemasscoop, avec la projection de Mbagnou Jigeen, de Sadikh Ndoye, western réalisé par Cinemasscoop-Rufisque

suivi du Retour d’un aventurier, de Mustapha Alassane, fiction, 34′, POM film, 1966
Jimmy, de retour d’un voyage aux États-Unis, revient dans son village au Niger. Il rapporte en cadeau à ses amis des panoplies complètes de cow-boys du Far West. Dorénavant, ainsi habillés de mythologie américaine, ils ne s’appellent plus Kali, Ibrahim ou Boubakar, mais Black Cooper, James Kelly, Casse-Tout ou encore Reine Christine. Et, à l’instar de ce qu’ils imaginent être une vraie bande de cow-boys, ils vont mettre à sac la région, provoquant la colère des villageois.

JEUDI 15 janvier 2015 / 20h30 à 00h00  / Pol’n

P R O J E C T I O N   D O C U M E N T A I R E   S E N E G A L A I S

BOUL FALLE, LE VOIE DE LA LUTTE, Rama Thiaw / DK-2182-Z, de Massaer Dieng / DERRIERE LES RAILS, de Kady Diedhiou /                    SENI, de Mamadou Khouma Gueye (Ciné-Banlieue Dakar) / LES GUERRIERS DE LA LUMIERE, de El Hadji Babacar Diallo

VENDREDI 16 janvier 2014 / 20h – 2h / Pol’n

C O N C E R T  +  M I X  S o u k o u s s  t o n  c a m i o n

BOUBACAR CISSOKHO (kora)
CYKADELIC e& Ousmane Ag Oumar (psyché-tamasheq)
DISCOWLOCOST (galette ett-no-world)
PAULETTE SAUVAGE (minimale tek-no-gazelle)

Entrée à prix libre !

Pol’n / 11 rue des Olivettes / Nantes

Cinemasscoop Rufisque

Makiz’art association de création audiovisuelle mène depuis 2012 un projet de coopération audiovisuelle et cinématographique avec des jeunes de Rufisque au Sénégal. Après 5 sessions d’ateliers et de formations, nous sommes fiers de pouvoir vous inviter à la restitution finale du projet en vous présentant le court-métrage tourné lors de la dernière session en novembre 2015 par une une équipe mixte franco-sénégalaise. Ce tournage est venue clôturer  les 2 années du projet Cinemasscoop soutenu par la Ville de Nantes, le Conseil Général de Loire-atlantique et la Région Pays de Loire qui consistait à former de jeunes rufisquois à la réalisation cinématographique et à l’animation d’ateliers d’éducation à l’image avec l’objectif de structurer un projet local s’inscrivant dans le réseau culturel et cinématographique rufisquois et plus globalement sénégalais.

Nous vous invitons à venir découvrir ce projet et son le tout dernier film le mercredi 14 janvier à Pol’n à partir de 18h30.

Vous pourrez également découvrir le travail de Céline Lixon et de Marie-Pierre Groud qui ont mené ces derniers mois une résidence de création soutenue par l’Institut Français et la ville de Nantes.

Makiz’art vous propose également une soirée documentaire le jeudi 15 janvier  ainsi qu’une soirée festive et musicale le vendredi 16 janvier pour finir en beauté ce projet.

Plus d’infos sur le projet :

www.makiz-art.fr  /  www.cinemasscoop.com

Contacts et adresse :

Makiz’art – 02.40.74.90.78 – administration@makiz-art.fr – collectif@makiz-art.fr

Pol’n, 11 rue des Olivettes, 44000 Nantes – http://poln.org

Le projet Cinemasscoop est soutenue par

partenaires

La résidence de création de Marie-Pierre Groud et de Céline Lixon est soutenue par

BLOC_LOGOS_IF+NANTES200

Projection à Rufisque du dernier film Cinemasscoop – le 3 décembre au centre Culturel Maurice Gueye

Cinemasscoop a le plaisir de vous inviter à sa soirée de clôture
au Centre culturel Maurice Gueye, à Rufisque
mercredi 3 décembre 2014
à
Cinemasscoop Rufisque
PROJECTIONS au programme :
 une sélection de films courts réalisés par l’équipe Cinemasscoop de Rufisque, en présence des réalisateurs
suivi de Tey, d’Alain Gomis
Au plaisir de vous y croiser.
D’ici là, portez-vous bien.
Makiz’art & Cinemasscoop

« A notre âge » en ciné plein air le 30 Juillet à Bottière Chénaie

A notre âge sera diffusé en première partie de Syngué Sabour, pierre de patience d’Atiq Rahimi, dans le cadre des séances ciné-plein air Aux Heures d’Eté!

Vignette A notre âge wordpress

À partir de 20h

Venez pique-niquer avant la séance et pensez à vos couvertures et petites laines !

Séance à la tombée de la nuit vers 22h15

À notre âge d’Adrien Selbert, les retraité de Doulon-Bottière et l’équipe Makiz’art Création partagée avec les habitants du quartier Doulon Bottière 2013 – 23 mn

Il y a d’abord l’idée de parler de l’amour au troisième âge. D’inviter ceux qui le veulent à écrire un scénario, à chanter, à esquisser des pas de danse. Librement. À la fin, il y a un film écrit, interprété, chantonné par les retraités du quartier Doulon-Bottière. L’histoire d’Antonin et d’Aurore. L’histoire d’une troisième jeunesse.

Dans le cadre de la politique culturelle de proximité de la ville de Nantes

Syngué Sabour, pierre de patience d’Atiq Rahimi Afghanistan, France, Allemagne – 2013 – vostf – 1h42

syngue-sabour_event

Au pied des montagnes de Kaboul, un héros de guerre gît dans le coma. Sa jeune femme est à son chevet et prie pour le ramener à la vie. La guerre fratricide déchire la ville, les combattants sont à leur porte. Cloitrée dans leur maison, la jeune femme se révèle et libère sa parole pour confier à son mari ses souvenirs, ses désirs les plus intimes… jusqu’à ses secrets les plus inavouables. L’homme devient alors malgré lui, sa « syngué sabour », sa pierre de patience – cette pierre magique que l’on pose devant soi pour lui souffler tous ses secrets, ses malheurs, ses souffrances… jusqu’à ce qu’elle éclate !

 

Charte Culture et Solidarité – Ateliers de sensibilisation au cinéma d’animation

Un atelier d’initiation au cinéma d’animation à Grain de Sel, centre d’animation de Noirmoutier en l’Ile.

Atelier de sensibilisation d’une demi-journée mené dans le cadre de la charte Culture et Solidarité de la région Pays de Loire (05 mars 2014).

Atelier de sensibilisation Grain de Sel – Noirmoutier from Makiz’art on Vimeo.

Atelier Grandir d’un monde à l’autre – Ecole Salengro, Rezé

graindesel (2)

Makiz’art anime un atelier de réalisation avec l’école Salengro de Rezé et l’association Grandir d’un monde un l’autre qui pilote ce projet.

37 élèves, une classe de CE1 et une classe CLIS, participent à toutes les étapes de création d’un film d’animation pour aboutir à la création d’un court-métrage.

Encadrement : Alain Brasseur et Andréa Wasaff

Atelier de programmation cinéma « Musique au cinéma » – Centre de détention de Nantes

Les 30 et 31 janvier, Vincent Pouplard animera un atelier de programmation sur la musique au cinéma dans le cadre Des Folles journées. Cette action s’inscrit dans le cadre d’un projet de sensibilisation à la création cinématographique avec le Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation de Nantes (SPIP) et la FAL 44.

Ce programme comprend :

  • un cycle de ciné-rencontres à la maison d’arrêt en lien avec l’actualité culturelle nantaise : projection d’un film avec l’intervention d’un professionnel du cinéma ;
  • 1 atelier de programmation sur la science-fiction au centre de détention ;
  • 1 atelier de programmation sur la musique au cinéma à la maison d’arrêt dans le cadre des Folles Journées ;
  • 1 atelier de création cinéma d’animation sur le thème de la science-fiction à la maison d’arrêt des hommes ;
  • 1 atelier de création sur le thème de la science-fiction au centre de détention de Nantes.

 

Programme soutenu par :

 

Programme 2013

Ciné-rencontres à la Maison d’arrêt des hommes

 Festival du cinéma espagnol

–         29 mars 2013, Tambien, de la Luna : 44 spectateurs

Le cinématographe

–         Mai 2013, projection-rencontre autour de Blow out par Alexis Thébaudeau et Florence Bourhis : 40 spectateurs

Festival Aux heures d’été

–          9 août – Eden à l’Ouest de Costa Gavras :  47 spectateurs

Science-fiction :

–          30 septembre – Programmation d’extraits de courts-métrages et discussions sur la science-fiction : 28 spectateurs

–          3 octobre – projection-rencontre autour de Moon de Duncan Jones: 53 spectateurs

 Festival des 3 continents

–          Séance préparatoire du Festival des 3 Continents sur le genre documentaire, 19 novembre 2013 : 45 personnes

–          Intervention du festival des 3 continents, 21 novembre 2013 : 54 personnes

Ciné-rencontres au Centre de détention de Nantes

 Film programmé par les détenus dans le cadre d’un atelier de programmation sur la science-fiction

–           Projection animée par Alexis Thébaudeau de Total Recall : 70 spectateurs

 

logo_m6corpo         logo-passeurs-dimages-orange       

 

Correspondance vidéo Nantes-Rufisque

Makiz’art est intervenue dans 5 classes de la région nantaise pour mener un projet de correspondance scolaire entre des enfants nantais et rufisquois.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de notre projet Cinemasscoop au Sénégal et de la correspondance initié par Solidarités Nantes Rufisque depuis 20 ans entre des écoles de Nantes et de Rufisque.

Vous pouvez voir ci-dessous les 5 premiers films réalisés par les jeunes français. 5 autres films seront réalisés prochainement par des classes de Rufisque (Sénégal).

[cvm_playlist theme= »default » aspect_ratio= »4×3″ width= »700″ volume= »50″ videos= »949,946,948,947,945″]

Solidarités Nantes Rufisque intervient à Rufisque pour former des enseignants sénégalais. L’association mène un projet de correspondance scolaire depuis 20 ans avec un groupe d’enseignants rufisquois.

Makiz’art mène des actions d’éducation à l’image sur la région nantaise et aide au développement. Makiz’art intervient aussi à Rufisque dans le cadre de son projet Cinemasscoop (http://cinemasscoop.com). Après plusieurs rencontres, nous avons imaginé un projet de correspondance scolaire vidéo entre 5 classes de la région nantaise et 5 classes rufisquoises. Makiz’art a encadré la réalisation des 5 classes nantaises et a formé des jeunes rufisquois pour qu’ils animent des ateliers identiques à Rufisque. 5 projets sont en préparation à Rufisque, ils seront tournés entre janvier et mars 2014. Les ateliers à Nantes s’inscrivent aussi dans notre démarche d’expérimentation et de développement d’un projet de Réussite Educative avec la Ville de Nantes.

Plus d’infos sur le projet : http://ecole.cremetterie.free.fr/snr/news.php?lng=fr&pg=410

CP de l’Ecole Les Treilles de Vertou https://vimeo.com/82092462

CM1-CM2 de l’Ecole de la Crémetterie https://vimeo.com/81257518

CE2 de l’Ecole des Agenets de Nantes https://vimeo.com/80718999

CM2 de l’Ecole des Agenets de Nantes https://vimeo.com/80058436

CLIS 2 de l’Ecole des Agenets de Nantes https://vimeo.com/79312732

Ateliers 2013

Dans le cadre des ses activités de sensibilisation au cinéma, Makiz’art a mené plusieurs projets d’ateliers en 2013 :

– Un groupe de jeunes a participé à l’opération Des cinés la vie et a pu travailler sur la réalisation d’un court-métrage.

Un film d’horreur intitulé « Dernier jour de travail » :

Dernier jour de travail from Makiz’art on Vimeo.

Zorro, Dracula et les autres

Atelier de réalisation mené avec des jeunes adultes du foyer pour adultes handicapés des Amarres à Certé (Trignac) :

Zorro, Dracula et les autres from Makiz’art on Vimeo.

La nuit des autres

Atelier mené avec un groupe d’adultes du CATTP Philéas Fogg du CHU de Nantes :

La nuit des autres from Makiz’art on Vimeo.

 Panique au musée

Atelier cinéma d’animation mené avec l’école Philippe Corentin à Saint-Mars-du-Désert (44) :

Panique au musée ! from Makiz’art on Vimeo.

Puzzle

Atelier documentaire mené avec des jeunes de l’IME Val Lorie à Saint Herblain :

Puzzle from Makiz’art on Vimeo.

MULTIPLEX – Création partagée

affiche_multiplex_A4-622x879

Adrien Selbert, Vincent Pouplard et Marc Perrin vous invitent à venir découvrir les films réalisés dans le cadre de la création partagée Multiplex, menée cette année par l’association Makiz’Art sur le quartier Doulon-Bottière.

Venez découvrir la comédie musicale « A notre âge », réalisée avec les retraités du quartier ainsi que le documentaire de création « Je, nous, ils » et la micro-édition réalisés avec les jeunes.

Le samedi 11 Janvier à partir de 15h à la maison de quartier de la Bottière

  • Exposition multimédia
  • Projection des films à 16h, suivie d’un échange avec les artistes et les participants

Plus d’infos sur http://www.multiplex-mka.net

Cinemasscoop – Rufisque Sénégal

Makiz’art mène en 2013 son projet de coopération internationale Cinemasscoop à Rufisque au Sénégal.

Après une formation à la réalisation et à l’animation d’ateliers, nous avons mené 2 autres sessions de perfectionnement en juin-juillet et novembre -décembre  2013,

Retrouvez plus d’infos sur le site du projet http://cinemasscoop.com et sa webtv.
ainsi que  sur la page facebook du projet 

Rufisque
Logos-footer-cinemasscoop1

Puzzle – IME val Lorie

Film réalisé par des jeunes de l’institut Médico-éducatif Val Lorie. Ils ont réalisé leur portrait, mis en scène leur vie au sein de l’IME et participé en tant qu’acteurs et techniciens.
Encadrement artistique : Zsofia Pesovar, Sandrine Touverey, Solène Delorme
Makiz’art 2013

[cvm_video id= »720″]

 

Multiplex – Création partagée Doulon – Bottière

bandeau-newsletter

MULTIPLEX: Makiz’art est en création partagée sur le quartier Doulon Bottière à Nantes.

Dans une volonté de valoriser la pluralité d’acteurs et d’histoires du quartier Doulon-Bottière, Makiz’art invite ses habitants à réaliser pendant 3 ans plusieurs films qui, confrontés les uns aux autres, dessineront la topologie de ce territoire. En 2013, Makiz’art interroge le regard sur les générations par la création d’une comédie musicale sur l’amour au 3e âge et un travail autour du portrait, entre documentaire et fiction avec les jeunes du quartier, respectivement dirigés par Adrien Selbert et Vincent Pouplard.

+ d’infos sur le projet sur le site http://www.multiplex-mka.net/

header-copiebandeau-partenaires-600-72-copie