Production

Fondée en octobre 2000, l’association Makiz’art produit depuis chaque année plusieurs films aux horizons divers et variés. Notre projet associatif et notre ligne de production nous invitent à révéler ainsi au fil des ans de jeunes talents, à éveiller des compétences dans le cadre de films originaux aux préoccupations contemporaines. Notre attention va à ce que chaque projet puisse confronter des techniques et spectres sociaux différents, de l’anodin à l’ordinaire.

Une ligne de production alternative et engagée

Notre projet associatif et notre ligne de production nous invitent à révéler de jeunes talents, à éveiller des compétences dans le cadre de films originaux aux préoccupations contemporaines. Notre attention va à ce que chaque projet puisse confronter des techniques et spectres sociaux différents, de l’anodin à l’ordinaire.

Nos productions s’implantent majoritairement sur la région des Pays de la Loire. D’une part parce qu’elles s’appuient sur des partenariats locaux*. D’autre part, parce que nous favorisons autour d’elles des projets d’action culturelle fortement liés aux œuvres, à destination de publics diversifiés et privilégiant un rapport de médiation. Plusieurs projets comme « Agosto » ou « Bul Déconné ! » nous ont cependant amené à travailler en dehors de notre région au sein du territoire nationial comme international.

Notre ambition à long terme, conscient de notre particularité associative, est de consolider une forme de production cinématographique qui nous est propre.

Ainsi, les projets de réalisation qui guident notre fonctionnement complètent, enrichissent et valorisent nos activités de formation, de sensibilisation et d’accompagnement de projets, ouvrant ainsi la voie à une démarche de création imbriquée dans un cadre d’action territoriale sociale et solidaire. Une démarche de production ambitieuse peut émerger de la sphère associative.

Chaque nouvelle création, en raison de caractéristiques artistiques propres, nous porte vers l’envie d’étendre nos pratiques à de nouveaux réseaux de diffuseurs, d’acteurs sociaux, de renouveler des collaborations et d’en initier de nouvelles en prenant appui sur l’ancrage territorial de notre structure.

La constitution des équipes techniques s’appuie sur le réservoir de techniciens présent dans l’association et sur des liens de confiance tissés au fil des projets.

Ainsi, sur chaque film, sont réunies des forces fédérées par l’association depuis sa création :

• Forces humaines et techniques qui cristallisent des collaborations et des expériences de mutualisation de compétences et de moyens que nous développons au jour le jour (POL’n et son pôle vidéo, MIRE, Les Films du Balibari…),

• Équipes que nous contribuons à engager sur la voie de la professionnalisation et de l’emploi.

Autant de moyens pour nous d’occuper et de dynamiser le territoire et le champ des compétences qui nous entourent.

Chaque projet est propice à la rencontre d’acteurs et de techniciens extérieurs à l’association pour compléter l’équipe du tournage, ajoutant ainsi des connaissances et de l’expérience au sein du collectif.

Défendant la création artistique, l’association fait également appel à des compositeurs pour les bandes originales.

Réalisation de films de commande

Makiz’art met parfois ses compétences au service des associations et des collectivités territoriales pour la réalisation de supports de communication audiovisuels. Makiz’Art travaille prioritairement en direction du spectacle vivant et de la musique, ainsi que sur des commandes autour de questions sociales.

* Les Films d’Alice, la FAL 44, les Films du Funambule, le Réseau SCALA, l’association MIRE, Passeurs d’Images, Télénantes, l’association POL’n, Ping, le Grand T, le Conseil Général de Loire-Atlantique, le Conseil Régional des Pays de la Loire, L’association Aux films de l’Erdre (…).

Pour plus d’informations sur les films, consultez la rubrique « Catalogue »